Le contexte

Un passé industriel à revaloriser

Héritage du développement économique des bords de Seine, le territoire des Docks est historiquement lié à son passé industriel.

Son origine remonte au début du XIXe siècle. Confronté aux difficultés de navigation sur la Seine pour traverser Paris, un groupe d’industriels décide de créer un avant-port en aval de la capitale. D’importants travaux sont alors réalisés : aménagement d’un canal de 600 mètres de long et d’un bassin de 25 000 m2. D’autres aménagements suivront (entrepôt des douanes, pompes hydrauliques, usines de traitement des déchets et de production énergétique…), contribuant au rayonnement économique de la ville et de ses environs avec l’arrivée d’entreprises de renommée internationale et de nombreuses entreprises publiques. Mais la décentralisation industrielle change progressivement la physionomie du quartier. Et au début des années 2000, il devient question de donner au site un nouvel avenir tenant compte de son héritage historique.

Aujourd’hui, pour la Ville de Saint-Ouen, l’enjeu majeur est le renouvellement urbain de ses anciennes emprises industrielles avec une volonté affirmée de restituer ce territoire aux habitants.

Un objectif qui nécessite de relier à nouveau le centre-ville à la Seine pour offrir à ce territoire de nouvelles perspectives de développement. Dans ce cadre, la Ville a entrepris de développer un écoquartier de 100 hectares, couvrant le quart de la superficie de la commune. Ce projet permettra la réalisation d’un quartier de vie exemplaire et innovant en matière de qualité urbaine, environnementale et architecturale, de diversité fonctionnelle et sociale, de densité et de continuité urbaine. Il poursuit surtout l’ambition d’engager la mutation d’un territoire en écoquartier mixte au service des habitants tout en accompagnant le maintien et le développement sur le site d’importants équipements métropolitains collectifs et stratégiques.

La Ville a missionné Sequano Aménagement en 2007 pour mettre en œuvre ce projet, dans le cadre d’une concession pour l’aménagement des Docks jusqu’en 2025.

Une dynamique métropolitaine et régionale

TC-Docks_-Tango_blanc_A4_color-new2

Une situation géographique stratégique

Aux portes de Paris, le quartier des Docks de Saint-Ouen bénéficie d’une situation géographique exceptionnelle en bordure immédiate de la Seine. Le territoire offre un cadre environnemental rare en première couronne de l’agglomération parisienne.
Dans le cadre des projets de la Région Ile-de-France et de la future métropole du Grand Paris, la Ville de Saint-Ouen s’inscrit également au cœur des pôles d’innovation. Cette position stratégique permet de renforcer la dynamique économique et l’attractivité du quartier des Docks.

 

Un territoire bien desservi

Proche des grands axes routiers (boulevard périphérique, autoroute A86, nationale 14), le territoire des Docks de Saint-Ouen est idéalement situé à quelques minutes à peine de la capitale. Déjà desservie par plusieurs lignes de bus de la RATP, la Ville bénéficiera d’une offre de transports en commun renforcée à partir de 2017-2018 avec le prolongement de la ligne 14 du métro jusqu’à la mairie de Saint-Ouen, permettant ainsi des correspondances avec les deux branches de la ligne 13 et avec le RER C.

Les 5 principes fondateurs

Le projet d’aménagement du quartier des Docks repose sur cinq principes fondateurs définis par la Ville de Saint-Ouen :

Assurer le renouvellement urbain par la reconquête des Docks

Occupé pendant plus d’un siècle par d’importantes emprises industrielles isolées du tissu urbain, le territoire des Docks a désormais vocation à être restitué aux habitants. En reliant à nouveau la Seine au centre-ville, la Ville souhaite ainsi permettre aux Audoniens de se réapproprier le fleuve tout en assurant son renouvellement urbain.

Offrir un projet mixte et diversifié

Poursuivant une démarche d’équilibre, l’aménagement des Docks consiste en un projet mixte et diversifié. La création d’un écoquartier de 100 hectares, portant sur un quart de la superficie de la commune, prévoit un vaste programme immobilier de 878 000 m² comportant aussi des logements, des bureaux, des commerces, des équipements publics et collectifs assurant ainsi une diversité fonctionnelle et sociale, inscrite dans la continuité urbaine.

Renouer avec le fleuve

Le nouveau quartier des Docks a vocation à renouer avec la Seine dans l’ensemble de ses composantes : écologique, paysagère et économique. Corridors végétaux, parcs et promenades aux abords du fleuve contribueront ainsi à créer un nouveau cadre de vie embelli au cœur de la première boucle de la Seine.

Garantir l’exemplarité environnementale

L’aménagement des Docks vise à réaliser un quartier de vie exemplaire et innovant en matière de qualité urbaine, architecturale et environnementale. Dans le cadre de ce projet, la recherche de l’exemplarité environnementale a été appréhendée dans toutes ses dimensions : eau, énergie, déplacements, matériaux, santé, réduction des risques et des pollutions. Les programmes résidentiels seront certifiés NF HQE* Logements ou H&E**. Les bureaux seront certifiés HQE* tertiaire. Soutenu par l’Etat au titre du développement d’écoquartiers en Île-de-France, ce projet a été labellisé « Nouveaux Quartiers Urbains » par la Région Île-de-France en 2009. * Haute qualité environnementale ** Habitat et Environnement

Agir dans le cadre d’une démarche partenariale

Chargée du pilotage politique et stratégique du projet, la Ville de Saint-Ouen a missionné la société d’économie mixte Séquano Aménagement pour en assurer la mise en œuvre dans le cadre d’une démarche partenariale. La réalisation du projet d’aménagement des Docks associe ainsi des partenaires institutionnels (Etat, Région Île-de-France, Conseil général de la Seine-Saint-Denis, Ville de Paris, EPFIF, STIF, RATP), des architectes et des urbanistes (Makan Rafatdjou, agence Reichen & Robert & Associés, Olga Tarraso, Hélène Saudecerre…), ainsi que des promoteurs et des opérateurs (Eiffage Immobilier, Bouygues Immobilier, Sodéarif, Sedri, Européquipements, Nexity, Cogedim, Histoire et Patrimoine, Kaufman & Broad…). Chaque promoteur a travaillé sur un îlot mixte bureaux-logements-activités-commerces, en collaboration avec des architectes et urbanistes.